Test de rinçage

Test de rinçage

Messagede Papy_75 » Dim 5 Fév 2012 11:31

Bonjour à tous,

Je suis à la recherche d'un test de rinçage tout fait, comme celui qui n'est semble-t-il plus commercialisé : Amaloco H 15, tout en sachant que l'on peut le fabriquer soi-même (Cf. Ph. Bachelier).

Papy_75
"Ce n'est pas le sujet qui fait une photographie, mais le point de vue du photographe." (André Kertész)
Papy_75
 
Messages: 169
Inscription: Lun 15 Fév 2010 16:46
Localisation: Strasbourg

Re: Test de rinçage

Messagede manet21 » Dim 5 Fév 2012 16:56

Oui, Amaloco a fermé ses portes fin 2008.Je ne connais pas d'autre test prêt à l'emploi.
Voici des méthodes de contrôle :

Pierre Glafkidès in Chimie et physique photographiques" a écrit:
CONTRÔLE DE L'EAU DE LAVAGE

190. Contrôle de l'eau de lavage. - Le contrôle de l'eau de lavage consiste généralement dans la recherche de la présence d'hyposulfite, soit dans l'eau des cuves soit dans les égouttures provenant des surfaces traitées.

Contrôle électrométrique. - Il est basé sur la différence de conductivité entre l'eau pure et l'eau chargée de sels (66). Pour éviter la polarisation des électrodes, il faut utiliser du courant alternatif. Une lampe au néon peut servir de signal. On peut mesurer aussi la conductivité de la couche de gélatine elle-même durant le lavage par une technique utilisant la haute fréquence (66 bis), ce qui fournit d'intéressants renseignements sur les rapports existant entre le fixage et le lavage (fig. 115). Toutefois, ces méthodes conductimétriques apportent peu de précision sur les traces de thiosulfate adsorbé par la gélatine et qu'il importe cependant de connaître (§ 191).

Contrôle chimique de l'absence d'hyposulfite dans l'eau.
a) Essai au permanganate. - Quelques gouttes fournies par le phototype lavé sont additionnées d'une goutte de réactif formé de :

Eau....................................... 1000 ml
Carbonate de sodium................ 10 g
Permanganate de potassium.........1 g

La coloration rose doit persister. Si le liquide devient verdâtre, il y a de l'hyposulfite dans l'eau de lavage. Le permanganate est réduit en manganate et l'hyposulfite oxydé en tétrathionate.

b) Essai à l'iode. _ L'empois d'amidon, bleui par une goutte d'eau iodée, se décolore en présence de quelques gouttes d'eau contenant de l'hyposulfite: l'iode est réduit en iodure de sodium, tandis que l'hyposulfite se transforme en tétrathionate. 2(Na₂S₂0₃) + I₂ -> 2 NaI + Na₂S₄0₆
En employant des solutions titrées, il est possible de doser l'hyposulfite dans les eaux de lavage; la comparaison s'effectue avec des solutions étalons d'hyposulfite.

Les méthodes suivantes sont d'une sensibilité supérieure:
Décoloration de l'empois bleui par l'eau iodée, en présence de nitrure de sodium, suivant Jelley et Clark (67).
Dosage colorimétrique au nitrate d'argent, utilisé par Lumière et Seyewetz, puis par Hackl (voir § suivant).
Essai au chlorure mercurique, indiqué par Crabtree et Ross (68) : il se forme un chlorosulfure de mercure HgCI₂, 2 HgS qui permet de déceler 0,5 mg d'hyposulfite par litre, soit une quantité 20 fois plus faible que par le permanganate.
La méthode au nitrate d'argent est sensible au mg/I et celle au nitrure à 6 mg/l.
manet21
 
Messages: 10
Inscription: Mer 1 Fév 2012 21:22
Localisation: Dijon


Retourner vers Laboratoire

cron